Quelles sont les normes qui régissent l’agriculture biologique ?


L’agriculture biologique a la côte auprès des consommateurs. Elle est régie par des règles et des normes précises. Les produits issus de l’agriculture biologique sont connus pour être plus nutritifs. Ils sont bénéfiques pour la santé et protègent l’organisme de nombreuses pathologies comme le cancer.

Qu’est-ce que l’agriculture biologique ?

L’agriculture biologique est la culture de fruits et légumes et l’élevage d’animaux suivant des pratiques environnementales précises et respectant la biodiversité. Le but de ces techniques est de préserver les ressources naturelles. L’agriculture biologique favorise également la chaîne de production locale afin de limiter les transports qui sont nuisibles à l’environnement et promouvoir l’accès au travail des locaux. Conscients des enjeux de l’agriculture bio, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à préférer les produits bio. Sur le marché, vous pouvez trouver des produits biologiques non transformés comme les fruits, les légumes, les céréales, les animaux, le lait et les œufs. Vous pouvez aussi trouver des produits bios transformés pour l’alimentation humaine comme le pain, les plats cuisinés et le fromage, des produits bios pour l’alimentation des animaux comme les tourteaux de soja. Enfin, l’agriculture biologique concerne les équipements de reproduction des semences et des végétaux.

Quel est le cahier des charges à respecter ?

Les producteurs doivent respecter un cahier de charges précis pour pouvoir porter l’appellation produits bio. La certification est livrée par un organisme accrédité. En tant que producteur, vous devez respecter de nombreuses règles :
– Il ne faut pas utiliser de produit chimique de synthèse comme les engrais et les pesticides. Vous devez utiliser des agents biologiques pour combattre les nuisibles. À noter que l’utilisation de pesticides n’est pas totalement interdite, mais seulement réglementée. Dans l’agriculture biologique, il existe des engrais et des pesticides interdits et d’autres autorisés.
– Il ne faut pas utiliser d’OGM.
– Il faut recycler les déchets et favoriser le rejet organique.
– Il faut respecter la rotation des cultures pour laisser le sol se régénérer.
– Il faut respecter une période transitoire de 3 ans environ avant de migrer vers l’exploitation biologique.

Pour l’élevage, vous devez nourrir votre bétail avec des aliments bio. Il faut privilégier la médecine douce pour traiter les maladies des animaux. Vous devez respecter le bien-être de vos animaux en leur offrant un espace de vie conséquent, un parcours extérieur et un pâturage accessible à tout moment.
Vous devez favoriser la biodiversité que ce soit dans la culture ou l’élevage.

Quels sont les normes et labels en agriculture bio ?

Les normes et les labels en agriculture biologique sont délivrés au niveau national et au niveau de l’Union européenne. Si les produits sont commercialisés dans l’Union, ils doivent bénéficier du label bio européen appelé euro feuille. Dans ce cas, le label français ou logo AB reste facultatif. Ces logos sont attribués en contrôlant la production, le conditionnement et la commercialisation des produits. Quoi qu’il en soit, lorsque vous achetez un produit bio local, il doit au minimum répondre aux normes nationales et être étiqueté logo AB.