Comment préparer le sol ?


Vous souhaitez vous lancer dans la permaculture, produire vous-même les légumes et des fruits pour votre consommation ? Voilà une excellente idée ! Ou bien vous êtes décidé à vous lancer dans un jardin zéro pesticides. Dans tous les cas, votre objectif est d’obtenir une belle production qui va satisfaire vos besoins saison après saison.

Avant de cultiver ou de planter, que faire ?

Vous avez acheté tout le matériel et l’équipement pour la culture, vous avez installé des systèmes d’arrosage au bon endroit et vous vous êtes déjà procuré toutes les semences et les graines nécessaires. Vous avez bien avancé dans vos projets, c’est bien, mais avant toute chose, assurez-vous que votre sol est assez fertile et si ce n’est pas le cas, faites en sorte de l’enrichir. La terre doit toujours être bien adaptée à la culture que vous envisagez et elle doit être bien riche et suffisamment meuble. Riche en quoi en fait ? En nutriments bien sûr, afin que les plantes puissent se développer et s’épanouir comme il faut. Votre sol doit aussi être aéré, léger et bien drainé.

Comment procéder pour les pots et les jardinières ?

Pour de la culture en pot ou en jardinière, il est indispensable que la terre soit bien riche en nutriments, qu’elle n’ait pas été utilisée à outrance et qu’elle n’ait pas été laissée à l’abandon. C’est tout à fait logique puisque la terre en pot ou en jardinière ne se renouvelle pas et ne s’enrichit pas de façon naturelle, toute seule. Il vous incombe de l’enrichir en faisant des ajouts en compost ou en engrais verts, ou encore en terreau. Il vous faudrait peut-être même envisager le fait de remplacer entièrement la terre de vos pots et jardinières dans le cas où elle est trop pauvre en nutriments et trop sèche. De plus, la terre a besoin d’aération et pour cela, il faut la retourner et la rendre plus meuble. Si elle n’est composée que de grosses mottes de terre, il est préférable de la mélanger avec du terreau ou avec du compost. Une fois prête, arrosez abondamment et lorsque la terre devient compacte, rajoutez un peu de terre, et ensuite, vous pouvez commencer la culture.

Et en pleine terre ?

Avant de commencer à planter, il est important que vous sachiez quelle est la structure et les propriétés de votre sol. Pour être fixé, armez-vous d’un kit d’analyse ou bien observez les plantes qui y poussent naturellement. Votre sol a besoin d’être aéré et d’être meuble. S’il n’y pas ou très peu de plantes qui y poussent, cela veut dire qu’il est pauvre en nutriments, en vers ou mal drainé. Aidez-vous d’une pelle ou d’une grelinette pour l’aérer. Si par contre, il y pousse plusieurs plantes, c’est qu’il est assez riche et la grelinette servira à créer les espaces de plantation. Si votre terre est constamment imbibée d’eau, ajoutez-y du calcaire ou installez un système de drainage pour évacuer l’eau plus rapidement.